CG_038_7674.jpg

Présentation

Historique

Lors de sa séance le 9 octobre 2009, le Syndicat Intercommunal du Cimetière de l’Orme à Moineaux des Ulis (SICOMU) a décidé de confier pour 5 ans la gestion du crématorium à Alliance Funéraire.
Depuis la Loi de 1993, mettant fin au monopole du service extérieur des pompes funèbres, le métier funéraire se transforme progressivement. Le secteur est régi par un ensemble de textes définissant les règles techniques, mais surtout rappelant que la profession funéraire exerce une mission de service public et que cela implique des responsabilités et de l’humilité.

S’agissant de l’exploitation d’établissements publics déléguée (crématoriums ou chambres funéraires) cela implique aussi, évidemment, une nécessité de neutralité vis-à-vis de l’ensemble des intervenants : familles et entreprises mandatées par les familles.

Le gestionnaire d’un établissement public intervenant en aval doit être neutre vis-à-vis de tous les utilisateurs. Or étant souvent lui-même entreprise ayant sa clientèle et étant mandatée par celle-ci, il peut être en conflit d’intérêts.
Alliance Funéraire prend cet engagement de neutralité. C’est aussi un engagement de qualité, car cela doit permettre d’offrir à toutes les familles, et à leurs mandataires, les mêmes prestations sans arrière-pensée aucune.

Le rôle du gestionnaire du crématorium est d'apporter aux familles (et aux confrères qui les représentent) un service complet et de qualité. Il faut savoir que le Conseil National des Opérations Funéraires, sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, travaille depuis 2002 sur l’évolution et la simplification des opérations funéraires et en particulier sur un certain nombre de questions touchant à la crémation. Ces travaux ont débouché le 19 décembre 2008 sur une Loi redéfinissant un certain nombre de règles.

Responsabilisation des opérateurs et Traçabilité des opérations : les mesures que nous proposons sont liées à ces deux items.